Chemins de Dialogue
Rechercher Votre Panier   Continuer les achats

R44 - Les religions de l'Égypte ancienne

(Code: R44-pap)
version :

Envoyer à un ami
20,00 €
(101 Article(s) en stock)
Ajouter au Panier
R44 - Les religions de l'Égypte ancienne

L’Institut catholique de la Méditerranée est aujourd’hui un navire constitué de trois mâts d’inégales hauteurs. Chacun de ces mâts a en effet sa propre histoire. À l’avant un mât de courte taille porte le nom d’un illustre personnage du XIXe siècle : Frédéric Ozanam. Mort à Marseille en 1853, ce riche bienheureux conduit notre réflexion en matière d’éthique. Sur les questions de société, outre quelques propositions d’enseignements, plusieurs séminaires organisés dans le cadre de cet Institut Frédéric Ozanam (IFO) permettent l’étude des rapports entre science et foi, des causes des violences urbaines à Marseille, etc.

À l’arrière, un mât vient de lâcher ses voiles. L’Institut universitaire Saint- Luc (IUSL) a été inauguré en septembre 2014 au centre diocésain d’Aix-en- Provence en présence du cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon. Colonne aixoise de notre navire, cet institut regroupe le Studium du Séminaire, la formation du Diplôme universitaire d’études en théologie (DUET), la formation au diaconat permanent. Un département de philosophie est également en voie de constitution et sera le cadre d’un prochain colloque sur Maurice Blondel et la métaphysique, au début du mois de juin 2015.

Au centre du bateau s’élève le grand mât, le mât historique de notre ICM : l’Institut de sciences et théologie des religions. Fondé en 1992, l’ISTR permet aujourd’hui à notre institut catholique d’avancer encore et toujours malgré des eaux souvent troubles quand on aborde les océans des relations interreligieuses. Le courant favorable au dialogue interreligieux qui avait un temps porté notre navire semble en effet s’être affaibli et le souffle de l’expérience et de l’expertise n’est pas de trop pour continuer à avancer à travers les récifs de l’actualité et la houle des événements.

Un brin phocéen comme les navires venus fondés Marseille, notre institut continue son travail de perception, de compréhension et de pratique du dialogue interculturel et interreligieux. Dans le cadre du présent numéro de notre revue, à l’occasion d’un dossier réalisé grâce au concours de Madame François Unal-Lacombe, ces enjeux sont notamment explorés à travers le cas particulier de l’Égypte ancienne. Cas typique pour la question religieuse, la pensée religieuse dans l’Égypte ancienne reste cependant bien méconnue dans sa dimension relationnelle. Aussi le dossier proposé ici offre-t-il des voies d’accès multiples à l’Égypte ancienne : l’Afrique noire, le Proche-Orient et la Grèce, le judaïsme et le christianisme. Autant de routes souvent ardues qui demeurent des horizons d’écriture. 

Rémi Caucanas